toujours avoir la motivation

La motivation, est-ce possible de toujours en avoir ?

Dans votre vie au quotidien, vous êtes toujours amené à faire des choix. Ces derniers conduisent à des résultats (bons ou mauvais) et c’est ce qui détermine votre motivation par la suite. En ce sens, la motivation chez un individu peut aller et venir au gré de ses humeurs et suivant les situations auxquelles il est confronté. Il est donc difficile de rester constamment motivé, mais les quelques conseils ci-après vous aideront sûrement à surmonter vos périodes creuses.

Qu’est-ce que la motivation ?

Chacune de vos actions est motivée par un objectif précis. Il arrive parfois que la peur de l’échec vous pousse à y renoncer et cela génère un élan de culpabilité. L’impression de non-achèvement détruit souvent la motivation et vous pousse à abandonner. En revanche, si vous surmontez vos appréhensions, c’est le sentiment d’accomplissement qui survient. À ce moment, vous prenez conscience de vos capacités et la motivation vous incite à être davantage productif.

D’une certaine manière, la motivation vous sert de carburant pour entreprendre et mener à bien une tâche spécifique. Elle définit votre engagement et l’intensité de celui-ci pour satisfaire un besoin psychologique que vous jugez fondamental pour votre bien-être.

La motivation est souvent induite par un besoin de compétence, d’autonomie ou de relation avec autrui. D’après la théorie d’autodétermination, elle peut être intrinsèque ou extrinsèque, mais il y a également l’amotivation.

Dans la motivation intrinsèque, vous vous engagez spontanément et de façon volontaire dans une activité ou une tâche dédiée, sans avoir besoin d’une forme de récompense externe. Votre motivation est alors induite par le simple plaisir et l’intérêt que vous trouvez à réaliser ladite action. La forme extrinsèque de la motivation se caractérise, quant à elle, par le besoin d’effectuer une tâche dédiée ou une action simplement pour des raisons externes (pression sociale, récompense, approbation d’un tiers, etc.).

A découvrir :  Les effets bénéfiques du tapis d’acupression

Et enfin, l’amotivation se définit comme une absence de motivation. Vous vous engagez dans une action sans trop savoir ce que cela va vous apporter en retour et vous ignorez réellement les raisons de votre implication. C’est souvent ce dernier cas qui conduit à la procrastination.

Quand la motivation est relayée par la procrastination

C’est votre volonté qui anime et nourrit votre motivation. Lorsque cette dernière vient à manquer ou à disparaître, vous entrez dans une phase d’apathie. L’absence de sensations, d’émotions et de désirs devient alors un blocage et vous empêche d’avancer. Il y a également l’aboulie qui est une pathologie caractérisée par l’absence de volonté et donc de motivation chez un individu. Ces deux états (apathie et aboulie) sont généralement conditionnés par des sentiments négatifs et alimentés par un environnement toxique.

Au fur et à mesure que la motivation baisse, la productivité ainsi que le sentiment d’accomplissement qu’elle induit disparaissent. Lorsque vous entrez dans cet état d’esprit, les tâches qui vous paraissaient auparavant simples deviennent plus compliquées à réaliser. Dans certains cas, les actions à entreprendre sont moins bien réalisées et les mauvais résultats renforcent le sentiment d’incapacité. Tout cela conduit à une baisse de performance et de moral. Certaines personnes qui perdent leur motivation tombent même dans une phase dépressive passagère. La démotivation prend de l’ampleur et elles ont tendance à culpabiliser, à se dévaloriser, etc.

C’est lorsque cette démotivation atteint son paroxysme que survient la procrastination. Selon les psychologues, cette dernière est générée par le manque d’assurance, la peur de l’échec, des difficultés ou même de la réussite, ou encore en raison d’un fort besoin de perfectionnisme. Le manque de motivation peut également être causé par l’ennui, la fatigue ou encore l’indécision.

A découvrir :  Limiter le stress : l’organisation au cœur de la stratégie

Lorsqu’il vous semble difficile d’honorer vos engagements ou de fournir les résultats escomptés, vous aurez parfois tendance à baisser les bras. Les divers aléas de la vie sont autant de sources de démotivation. Quoi qu’il en soit, il arrive un moment où vous ressentez un regain de motivation. Saisissez toujours cette occasion pour vous remettre sur pieds.

Comme évoqué plus haut, les résultats renforcent souvent la motivation. Afin que cette dernière revienne de façon naturelle, lancez-vous dans une action (même infime) et faites en sorte de l’achever coûte que coûte. Retrouver la motivation reste néanmoins compliqué, mais si vous suivez mes astuces ci-après, vous devriez y arriver rapidement.

Les éléments qui boostent la motivation

Les différents contextes dans lesquels nous évoluons dans notre quotidien font qu’il est parfois difficile de garder la motivation. Pour autant, il est tout à fait possible de la ramener et de supprimer la procrastination à l’aide de techniques diverses.

Pour rester motivé dans vos entraînements, je vous conseille dans un premier temps de mettre sur papier vos objectifs et d’établir un plan d’action concret et réalisable pour les atteindre. Le fait de rester focalisé sur un planning bien défini vous permettra par la suite d’instaurer naturellement de nouvelles habitudes. Au début, c’est votre motivation qui vous poussera à avancer, mais à partir du moment où cette dernière viendra à manquer, ce sont vos habitudes qui vous inciteront à continuer sur votre lancée.

Instaurer des rituels peut également vous aider à rester motivé sur le long terme. Afin d’éviter tous risques de procrastination, faites en sorte qu’ils soient réalisables et faciles. De cette manière, vos petits rituels vous aideront à démarrer de manière automatique chaque fois que la motivation disparaît.

A découvrir :  Routine bien-être : ce que nous recommandons

Se lancer de nouveaux défis chaque fois et se challenger sont d’autres sources de motivation. Par exemple lorsque l’entraînement devient trop facile, vous êtes tenté d’arrêter en raison de l’ennui. Quand il est trop difficile, vous risquez aussi d’abandonner rapidement. Afin de trouver un juste milieu, prenez conscience de vos capacités et fixez vos objectifs en conséquence. À partir du moment où ces derniers sont atteints, cela vous motivera à continuer et à progresser.

D’autre part, pensez à revoir votre alimentation. Il est important que celle-ci soit saine et équilibrée pour vous fournir les nutriments dont vous avez besoin au quotidien. Avec un apport correct en nutriments, vous gagnez en dynamisme et donc en motivation. Et enfin, assurez-vous de toujours avoir un sommeil de bonne qualité. Sans cela, la fatigue risque de s’instaurer et d’engendrer une baisse de performance et de motivation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *