Oxandrolone Anavar – Avis, risques, effets secondaires et alternatives légales en France.

Dans le monde du culturisme et de la musculation, l’utilisation de stéroïdes anabolisants a depuis quelques années été restreinte. Les stéroïdes ne sont pas tout à fait des produits illégaux, car pour les utiliser, il faut une autorisation émanant d’un professionnel de la santé. Parmi les stéroïdes anabolisants connus pour être efficaces figure l’oxandrolone également appelé oxandrine.

Qu’est-ce que l’oxandrolone ?

L’oxandrolone est un dérivé synthétisé de la testostérone et il s’agit par conséquent d’un SAA (Stéroïde Androgénique et Anabolisant). Il a été développé par le laboratoire G. D. Searle & Co en 1960 et fut commercialisé sous la marque Anavar. Ce produit fut à la base développé pour répondre à des besoins médicaux précis.

Son objectif était notamment de réduire la perte de poids que peut induire une pathologie ou une intervention chirurgicale. Ce médicament s’est également avéré efficace contre l’ostéoporose. Et enfin, il était possible d’en prescrire aux grands brulés afin de les aider à régénérer plus rapidement leurs tissus maigres.

Malheureusement, les culturistes ont vu le potentiel de ce produit et en ont détourné son usage. La production de l’oxandrolone fut alors stoppée temporairement afin de lutter contre le dopage. Désormais, il est encore possible de se procurer de l’Anavar, mais son utilisation n’est légale que s’il est prescrit par un médecin dans le cadre d’un traitement. Il peut maintenant servir contre les maladies telles que l’hépatite alcoolique ou contre l’amaigrissement causé par le VIH.

A découvrir :  Noobiotik : Présentation & Avis sur les probiotiques !

Il est possible d’obtenir de l’oxandrine en effectuant un simple achat sur le web. 60 gélules d’Anavar peuvent alors coûter dans les 150 €. Je vous déconseille toutefois de faire appel à ce type de produit. Les SAA obtenus via le marché noir ou le web n’ont pas forcément subi de tests prouvant leur efficacité.

Vous risqueriez de tomber sur un produit qui n’est pas du tout utile et qui peut même mettre votre santé en danger. Si vous avez besoin d’un produit aux effets similaires, mais avec beaucoup moins de risques, je vous conseille l’Anvarol.

Pourquoi l’Anavar intéresse les bodybuilders ?

Si l’Anavar est tant prisé par les bodybuilders, c’est parce qu’il possède de véritables avantages. Tout d’abord, ce produit peut agir comme un anabolisant efficace. En d’autres termes, il accélère le développement des muscles en augmentant la synthèse des protéines et le stockage d’énergie. Toutefois, les effets androgènes du produit sont moins présents par rapport aux autres SAA.

L’une des raisons qui permettent à l’Anavar de favoriser le développement des muscles, c’est sa faculté à améliorer la rétention d’azote. Ce dernier est un élément chimique nécessaire dans la synthèse des protéines puisqu’il est un constituant fondamental des acides aminés.

De plus, ce médicament permet de réduire le catabolisme musculaire. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il était surtout utilisé pour éviter la perte de poids que peuvent induire certaines maladies. Pour les culturistes, le médicament présentait une bonne solution lors de la phase de sèche musculaire. Il leur évitait de perdre du muscle et leur en faisait gagner encore plus.

A découvrir :  Curcumine pour la musculation : informations

L’Anavar est aussi utilisé contre l’ostéoporose et permet d’obtenir des os solides. Même si cette propriété ne cible pas tout à fait les bodybuilders, ces derniers peuvent quand même en tirer profit. Avec un corps de meilleure constitution ? les risques de blessures ou de fracture sont limités. Il devient alors possible de s’entrainer plus longtemps.

Quels sont les effets secondaires ?

Si l’usage sportif de l’oxandrolone n’est pas recommandé, voire interdit, c’est parce qu’il n’a pas que des effets positifs. Il peut avoir des impacts mineurs et parfois très graves sur la santé. Parmi les effets secondaires mineurs, il y a les problèmes cutanés tels que l’acné. Il peut aussi causer la calvitie, mais ce n’est peut-être pas un problème si à la base vous êtes déjà chauve.

Par rapport aux autres SAA, l’Anavar est moins toxique pour le foie, mais lorsqu’il est utilisé en grande quantité, il peut toujours devenir dangereux. De plus, sa consommation peut causer des maux de tête et une sensation de chaleur.

Chez les femmes, ce produit entraine logiquement une virilisation étant donné qu’il s’agit d’un produit androgénique. Pourtant, les hommes qui en prennent, surtout les adolescents, peuvent aussi développer une gynécomastie. Cela signifie qu’une croissance des seins est remarquée chez certains individus masculins, sans que les médecins sachent vraiment pourquoi.

Lorsqu’il est consommé à forte dose, l’Anavar va avoir des impacts encore plus importants. Il va notamment affecter votre humeur et va favoriser les accès de violence. Le médicament va aussi troubler le cycle de votre sommeil. Vous serez en proie à des insomnies et des sommeils ayant peu de qualités réparatrices.

A découvrir :  Pulpe de vie : Présentation & Avis

Et enfin, l’Anavar peut fortement nuire à votre santé en général. Il est capable de réduire votre taux de bon cholestérol (HDL), ce qui vous expose à des risques cardiovasculaires. La sécrétion naturelle de testostérone naturelle peut aussi chuter fortement. Cela réduit fortement la fertilité chez l’homme et peut causer une atrophie testiculaire.

Le dosage pour ce médicament

Je tiens d’abord à signaler que les informations que vais présenter sont simplement à titre indicatif. Je ne vous incite en aucun cas à vous doper avec ce produit. Vous ne devez l’utiliser qu’à une dose recommandable et vous devez également obtenir une autorisation pour son utilisation.

Lorsque l’oxandrolone est utilisé dans un traitement, il est souvent prescrit à une dose de 10 mg par jour. Cette dernière peut évidemment varier selon les cas. Par ailleurs, le cycle de l’oxandrolone doit durer 8 semaines au maximum. Après ce délai, il est nécessaire de faire une pause d’au moins 10 jours avant de commencer un nouveau cycle.

Les personnes qui se dopent commencent généralement à partir de 20 mg par jour. Ils augmentent ensuite leur dose jusqu’à 50 mg. La plupart des personnes utilisant ce médicament peuvent ainsi en consommer près de 100 mg par jour.

Il est vrai qu’avec une dose plus forte vous obtenez des résultats rapides. Cependant, les effets néfastes de ce médicament se font ressentir dès que vous dépassez les 80 mg par jour. Si en plus vous ne faites pas de pause entre deux cycles, votre état de santé peut rapidement s’aggraver.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *