fatigue permanente

Pourquoi ressentez-vous une fatigue permanente ?

La fatigue temporaire touche près de 20 à 30 % des Français. Bien que transitoire, elle est souvent fréquente et quelques jours de repos suffisent généralement pour qu’elle se dissipe. En revanche, il est possible que cet état perdure même après des heures de sommeil censées être réparatrices. Si tel est votre cas, il est possible que vous en trouviez la cause dans cet article.

Votre alimentation est mal équilibrée

Des études récentes ont démontré que le petit déjeuner est une étape dont on peut très bien se dispenser. D’ailleurs, la plupart des personnes actives ont un emploi du temps tellement chargé qu’elles sautent leur premier repas de la journée. C’est une habitude que vous devez changer, car en réalité, il est admis que le petit déjeuner optimise vos performances cognitives et physiques.

Lorsque vous oubliez de manger le matin, le jeûne sur plusieurs heures prive de glucose votre organisme et vous aurez du mal à vous concentrer durant la journée. Cela vous plonge également dans un état de fatigue légère ou modérée.

Il en va de même si votre alimentation est déséquilibrée. Que vous mangiez trop ou pas de la bonne manière en privilégiant les junk foods, vous vous exposez à de sérieuses carences alimentaires. Or, différents nutriments essentiels tels que le zinc, le fer, le magnésium, le calcium ainsi que les vitamines B concourent au maintien de l’équilibre chimique de votre cerveau. Lorsque l’un de ces nutriments est en déficit, cela nuit à la qualité de votre sommeil et induit à une sensation de fatigue permanente.

A découvrir :  Mes conseils pour bien méditer

Lorsque vous consommez des glucides issus des sucreries, des sodas ou du pain blanc en grande quantité, vous perdez également en énergie. Ce type d’aliment augmente rapidement votre taux de sucre dans le sang. À ce moment, le pancréas sera lancé à plein régime pour produire de l’insuline puis l’énergie synthétisée va rapidement baisser. C’est ce qui vous causera votre état de fatigue. Et enfin, sachez que les aliments et produits trop gras sollicitent fortement votre organisme. C’est pourquoi je vous conseille de privilégier une alimentation la plus équilibrée possible.

Votre sommeil est de mauvaise qualité

Comme évoqué plus haut, une mauvaise alimentation impacte la qualité de votre sommeil et c’est ce qui conduit aussi à un état de fatigue au réveil. La perturbation du sommeil peut également s’expliquer par des ronflements ou des apnées du sommeil. À partir du moment où votre sommeil est entravé par n’importe quel facteur, vous risquez de développer une fatigue chronique.

La durée de sommeil idéale varie suivant chaque individu. Quoi qu’il en soit, il est admis qu’un adulte doit profiter d’au moins 7 heures de sommeil par nuit. Notez également que lorsque vous ne dormez pas assez, vous êtes plus enclin à prendre du poids. Or, l’apnée du sommeil qui est une autre cause de la mauvaise qualité du sommeil est estimée 12 à 30 fois plus fréquente chez les individus en situation d’obésité. Cela les expose davantage au manque de sommeil et donc à la fatigue chronique.

D’autre part, sachez qu’avoir un rythme de sommeil régulier est primordial. Le fait de vous coucher à des heures irrégulières impactera de façon négative votre santé et cela induit aussi à un état de fatigue. Dans le cas où vous auriez du mal à supporter le changement d’heure qui marque la fin du printemps ou le début de l’automne et que c’est durant cette période que la fatigue se fait plus présente, laissez votre corps s’adapter progressivement (durant une à deux semaines).

A découvrir :  Yin Yoga : Quels bienfaits espérer ? Actions Physiques & Mentales

Une autre raison susceptible de nuire à la qualité de votre sommeil serait que vous vous accordiez quelques heures devant votre écran (tablette, téléphone, lisseuse, etc.) avant de dormir. C’est une mauvaise habitude que vous devez changer, car ce type d’appareil dégage une lumière dont l’effet ralentit la production de mélatonine. Il s’agit de l’hormone du sommeil dont la production est inhibée par les stimulations de vos voies visuelles par le biais de la lumière de l’écran.

Vous êtes mal hydraté

L’eau est un élément indispensable pour l’ensemble des processus vitaux de notre organisme. En moyen, un corps humain adulte est composé d’environ 65 % d’eau. Chez un adulte de 70 kg par exemple, cela correspond à 45 litres d’eau approximativement. Lorsque la quantité moyenne d’eau dont votre corps a besoin est en dessous de cette valeur, vous entrez dans une phase de déshydratation. Cette dernière est dite légère lorsque la perte en eau avoisine 1 %. Quoi qu’il en soit, ce léger pourcentage suffit à engendrer des symptômes désagréables, dont la fatigue. Une baisse de performance aussi bien intellectuelle que physique est également constatée ainsi qu’un manque de précision et de concentration.

Sans un apport hydrique adapté, le métabolisme fonctionne au ralenti, ce qui génère une sensation constante de fatigue. Lorsque la déshydratation perdure, l’humeur ainsi que la vigilance sont fortement affectées. La fatigue devient chronique et augmente de manière considérable. Pour toutes ces raisons, il est vivement conseillé de boire de l’eau suffisamment, environ 2 à 3 litres par jour, voire même plus en cas d’entraînements intenses.

A découvrir :  Comment faire pour améliorer son système immunitaire ?

Vous manquez d’activités physiques

Différentes études ont mis en évidence la corrélation entre fatigue, manque d’activités physiques et taux de cortisol faible. En outre, vous risquez rapidement de tomber dans un cercle vicieux. Lorsque vous vous sentez fatigué, vous êtes moins enclin à faire du sport et plus vous restez inactif plus la fatigue devient forte. Or, quand l’organisme n’est pas sollicité, le cortisol est moins présent, ce qui entrave l’équilibre du glucose dans le sang et ralentit la transformation des protéines et des graisses en énergie. Pour cette raison, je vous suggère de pratiquer régulièrement une activité physique de manière à stimuler la production d’énergie de votre organisme.

Dans l’idéal, pratiquez quotidiennement au moins l’équivalent de 1 heure de marche rapide pour stimuler votre circulation sanguine, votre métabolisme ainsi que votre système cardio-vasculaire.

Qui plus est, des études ont prouvé qu’adopter une routine sportive impacte positivement la qualité du sommeil. Afin de rester suffisamment actif tout en restant assis dans votre bureau à longueur de temps, essayez par exemple de vous rendre au travail à vélo. Au lieu de prendre l’ascenseur, privilégiez les escaliers. Et enfin, faites quelques exercices au poids du corps chaque fois que l’occasion se présente (durant votre pause déjeuner par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *