regime et trouble alimentaire

En quoi les régimes restrictifs amènent à des troubles alimentaires ?

Ce n’est un secret pour personne, la société actuelle nous plonge dans une culture du régime qui peut s’avérer dangereuse pour certains d’entre nous. En effet, le contrôle et la restriction que demande un régime drastique peuvent avoir des conséquences graves voire mortelles.

Dans cet article, je vous explique ce qu’est un régime extrême, comment le différencier avec un trouble alimentaire et comment agir si ce régime tend déjà à devenir un trouble alimentaire.

Qu’est-ce qu’un régime extrême ?

Un régime a pour but général de provoquer une perte de poids initiale. Cependant, il peut s’avérer excessif lorsque l’apport calorique est considérablement réduit et que l’exercice physique et fortement augmenté en parallèle. Ce type de comportement peut entraîner des conséquences graves, notamment une rupture de la masse musculaire puisque le corps dispose de trop peu d’énergie pour créer des tissus musculaires. L’activité physique intense va donc être préjudiciable pour les muscles. Plus globalement, ces régimes extrêmes amènent à de la famine qui peut être mortelle. La famine, plus largement la restriction alimentaire, va modifier le cerveau de façon à ce que vous soyez obnubilé par la nourriture que vous vous refusez. Il en résulte parfois des compulsions alimentaires sur ces nourritures soi-disant interdites. Le blog de Norainnoflower explique très bien le mécanisme entre restriction et compulsions alimentaires dans l’article : https://norainnoflower.com/compulsions-alimentaires-anorexie/.

Le lien entre les régimes et les troubles alimentaires

Attention, dans cet article je ne dis absolument pas que tous les régimes entraînent des troubles alimentaires. Il y a d’ailleurs de nombreuses personnes atteintes de boulimie ou d’anorexie qui ont développé leur trouble sans la présence d’un régime initialement. C’est pourquoi les régimes ne sont pas considérés par la science comme une cause directe de trouble alimentaire. Cependant, suivre un régime contribue aux développements de ces maladies mentales. Des études scientifiques ont révélé certains chiffres qui sont assez inquiétants :

  • Les filles suivant un régime sont 12 fois plus susceptibles de tomber dans un trouble alimentaire que les filles qui n’en suivent pas
  • 25 % des personnes qui suivent un régime développent un trouble alimentaire. C’est une personne sur quatre. C’est énorme !

Ainsi, entamer un régime est un facteur de risque important pour développer un trouble alimentaire. Les régimes demandent de la restriction et du contrôle qui sur le long terme va entraîner des changements neurobiologiques, déclenchant les troubles alimentaires.

Il existe donc un lien très clair entre la culture du régime et les troubles alimentaires. Preuve en est, la culture du régime est bien plus présente dans les pays occidentaux et européens que dans les pays orientaux. Aisi, le taux d’anorexique ne cesse d’augmenter aux États-Unis et en Europe ces dernières années atteignant les 3 %. Alors qu’en Asie du Sud-Est et en Afrique, le taux ne dépasse pas les 0,01 %.

Comment savoir si votre régime alimentaire est allé trop loin ?

  • Différence entre régime et trouble alimentaire

Avant toute chose, il est important de distinguer un régime d’un trouble alimentaire :

Lorsque l’on suit un régime, on doit continuer de maintenir ses activités normales et sociales. Tandis qu’un trouble alimentaire contrôle la vie de l’individu en l’empêchant de se rendre aux repas de famille, aux soirées et restaurants entre amis.

Un régime est axé sur une perte de poids saine, incluant toutes les classes d’aliments. Tandis qu’un trouble alimentaire est une façon obsessionnelle de perdre du poids : interdiction de manger certaines catégories d’aliments, vomissement, utilisation de laxatif, sport comme moyen de compenser les prises alimentaires.

Un régime alimentaire va avoir des effets positifs sur le corps en renforçant le métabolisme et le corps. Un trouble alimentaire va affaiblir le corps et entraîner des complications de santé importantes.

Un régime alimentaire impacte la santé et l’alimentation. Tandis qu’un trouble alimentaire affecte tous les aspects de la vie.

  • Attention aux premiers signes des troubles alimentaires :

Vous pouvez détecter lorsque votre régime se transforme en trouble alimentaire si vous voyez de premiers signaux inquiétants. Par exemple, les premiers signes de l’anorexie mentale sont les suivants :

  • Exercice intensif
  • Restrictions sévères de l’apport alimentaire
  • Compulsion alimentaire
  • Perte de poids trop rapide
  • Fatigue
  • Évanouissement, vertige
  • Sensation de froid régulièrement
  • Perte des cheveux
  • Obsession pour la nourriture

Si votre régime progresse vers le développement d’une boulimie, vous remarquerez peut-être les premiers symptômes suivants :

  • Moment où vous mangez une quantité déraisonnable de nourriture de façon rapide et en ayant l’impression de perdre le contrôle
  • Utilisation des vomissements, laxatifs ou exercice excessif
  • Restriction de l’apport alimentaire après une compulsion alimentaire
  • Vous évitez de manger avec d’autres personnes
  • Sentiment de dégoût, de honte de vous-même après un épisode de crise alimentaire
  • Obsession pour la nourriture
  • Effet yo-yo dans votre poids

Plus généralement, votre régime se transforme en trouble alimentaire lorsque vous êtes constamment préoccupé par ce que vous mangez, votre poids et votre image corporelle.

Vous en arrivez même à limiter vos activités sociales pour garder un maximum de contrôle sur vos repas. Vous pouvez même privilégier vos entraînements de sport plutôt que de voir votre famille ou vos amis. Il peut vous arriver que vous soyez dans l’impossibilité de faire votre séance de sport et que cela vous rende malade.

Plus généralement, votre anxiété augmente face à l’alimentation et/ou à votre corps.

Comment faire si vous sentez que votre régime se transforme en trouble alimentaire ?

Si vous avez l’impression que votre régime se transforme en trouble alimentaire, la première chose à faire est d’en avoir conscience. C’est important de vous poser les bonnes questions afin de modifier votre comportement avant qu’il ne s’empire. Je vous suggère avant toute chose de consulter un médecin généraliste ou un psychologue qui saura vous aider ou vous orienter vers les thérapeutes appropriés. En effet, les troubles alimentaires ne sont pas qu’une question d’alimentation et de poids. Le fait de contrôler son alimentation est une échappatoire pour ne pas voir les vrais problèmes sous-jacents.

Je vous conseille également de vous reconnecter à une alimentation intuitive.

Pour cela, vous devez vous rappeler qu’aucun aliment n’est bon ou mauvais. La clé est d’adopter une alimentation équilibrée en suivant les besoins de votre corps. C’est à dire, en répondant aux signaux de faim et de satiété que vous envoie votre corps.

Savez-vous que les bébés naissent naturellement avec cette capacité d’écoute de leur corps ? Les nourrissons savent détecter quand ils ont faim et lorsqu’ils sont rassasiés. C’est pour cela que les pédiatres demandent aux mamans de nourrir leur bébé dès qu’il le réclame et de ne pas le forcer à finir son biberon s’il n’en a plus envie.

Une étude réalisée par des scientifiques a examiné le comportement des tout petits entre 2 et 5 ans. Ils ont remarqué qu’ils prennent environ la même quantité de calories chaque jour tandis que les calories de leurs repas individuels varient considérablement. Cela signifie que les jeunes enfants mangent une quantité identique de calories sans même y faire attention, car ils savent naturellement ce dont leur corps a besoin.

Donc la capacité d’écouter ses signaux internes est présente chez tout le monde. Mais en dévorant son sandwich dans la rue, notre repas devant les séries Netflix ou notre flux Instagram, on en a oublié de suivre notre corps.

Afin de retrouver les sensations de faim et de satiété, c’est primordial de se reconnecter à son corps. Lorsqu’on mange, on mange, c’est tout. C’est important de ne pas se laisser distraire par la télévision ou les réseaux sociaux.

Apprenez à manger lentement, à savourer les aliments, à apprécier leur texture et leur odeur. Demandez-vous pendant les repas : où en est mon niveau de faim ? De satiété ? Est-ce que j’aime le goût de cet aliment ?

Vous allez devoir vous forcer à vous poser les questions dans un premier temps. Mais au fil du temps, votre corps prendra l’habitude et vous mangerez de façon intuitive sans même vous en rendre compte.

A propos de NoRainNoFlower.

Norainnoflower est un site créé par une ancienne-anorexique qui a réussi à combattre la maladie après 4 ans dans les troubles alimentaires. Même si le régime n’est pas la seule cause de son anorexie, cette dernière a tout de même commencé par un régime hypocalorique. Peu à peu, elle a perdu le contrôle durant son régime et s’est enfermée dans un cycle infernal sans même s’en rendre compte. Découvrez son blog où elle publie des articles en partant de sa propre expérience pour aider les personnes souffrant de trouble alimentaire à en sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *