acné hormonale

Acné hormonale : le comprendre et le traiter

L’apparition d’acné due aux troubles hormonaux arrive souvent durant la période de l’adolescence. Pour certaines personnes, ce phénomène s’arrête là tandis que pour d’autres, il continue jusqu’à l’âge adulte. Les femmes sont celles qui sont souvent victimes de l’acné hormonale même après l’adolescence. Afin de mieux lutter contre ce problème, il faut alors bien le comprendre pour pouvoir appliquer le traitement adéquat.

Les causes de ce problème de peau

L’acné hormonale est principalement liée aux fluctuations des hormones produites par le corps. C’est pour cette raison qu’elle apparait surtout à l’adolescence, lorsque les hormones de croissance, la testostérone et l’œstrogène s’embrouillent. Pour la plupart des femmes, ces troubles peuvent persister même à l’âge adulte pour de nombreuses raisons.

En effet, les femmes sont sujettes à des changements hormonaux réguliers durant leur vie. Des troubles hormonaux surviennent par exemple durant la menstruation, la grossesse, la ménopause, la prise de pilules, etc.

De plus, la génétique a un rôle dans l’apparition de ces boutons indésirables sur la peau. Cela explique pourquoi certaines personnes sont moins affectées contrairement à d’autres. Selon une estimation, près de 50 % des femmes âgées de 20 à 29 souffrent d’acné hormonale. Entre 40 et 49 ans, ce sont 25 % des femmes qui en sont touchées. Il faut par ailleurs noter que l’acné hormonale ne touche pas uniquement la peau grasse.

Comment distinguer l’acné hormonale des autres problèmes de peau ?

Les boutons peuvent apparaitre sur la peau pour de nombreuses raisons. Ils sont par exemple dus à une mauvaise alimentation ou à une exposition à un environnement pollué. Ces types de boutons ne se traitent pas de la même manière que l’acné hormonale. Il est heureusement possible d’identifier l’acné hormonale de différentes manières.

A découvrir :  Stomach vacuum : Qu’est-ce que c’est ? Est-ce que ça marche ? Est-ce risqué ?

Lorsqu’elle est liée au cycle menstruel, il est possible que l’acné hormonale apparaisse également d’une manière cyclique. Certaines femmes remarquent ainsi l’apparition de boutons quelque temps avant leurs règles ou durant l’ovulation. Pendant la grossesse aussi, des boutons ont tendance à apparaitre même chez les femmes n’ayant pas eu ce problème dans leur adolescence.

Le stress est un autre facteur susceptible de faire apparaitre ce type d’acné. En effet, il est dû à la production du cortisol (l’hormone du stress). Or, ce trouble hormonal favorise parfois l’apparition des boutons. Notez que les boutons d’acné hormonale ont tendance à apparaitre au niveau du menton et de la mâchoire. De plus, ils reviennent souvent aux mêmes endroits, là où les pores de la peau ont déjà été élargis.

Par ailleurs, l’acné hormonale se caractérise par l’apparition de kystes douloureux. Ces derniers proviennent de microkystes présents sous le tissu cutané et qui gonflent pour former les nodules et pustules. Et enfin, vous devez malheureusement savoir que l’acné hormonale est difficile à éliminer, même en suivant un bon traitement.

Y a-t-il un moyen de lutter contre l’acné hormonale ?

Pour de nombreuses femmes, la lutte contre l’acné hormonale s’étend sur plusieurs années. En effet, il n’est pas facile de trouver les meilleures solutions permettant de résoudre définitivement le problème. Parfois, même les traitements proposés par les professionnels de la santé ne sont pas efficaces. Cependant, consulter un médecin ou un dermatologue est toujours le premier pas à faire.

Généralement, l’unique solution pour lutter efficacement contre l’acné hormonale consiste à trouver une routine de soin adaptée. Il faut aussi être conscient du fait que si une solution marche pour certaines personnes, elle ne fonctionnera pas forcément pour vous. Vous aurez alors besoin d’essayer diverses méthodes jusqu’à trouver celle qui vous offre le plus de satisfaction.

A découvrir :  Hydrofit pour la musculation : informations

Votre routine de soin servira à traiter votre peau en surface. Elle se composera d’un nettoyage doux et d’un nettoyage des imperfections. De nombreux conseils sur ce point sont disponibles sur les blogs et les forums, ce qui permet de ne plus se sentir seule face à ce problème.

Dans un exemple de routine simple à suivre, vous pouvez par exemple commencer par vous démaquiller. Ensuite, à l’aide d’un gel nettoyant ou d’une mousse douce, nettoyez la peau de votre visage. Cela aura pour effet de nettoyer les pores de la peau et de limiter l’accumulation de sébum. Lorsque vous séchez votre visage avec une serviette propre, tamponnez délicatement au lieu de frotter. Et enfin, il ne faut pas oublier les soins hydratants. Comme il a été évoqué plus haut, avoir une peau sèche ne vous protègera pas contre l’acné hormonale.

Nettoyer la peau de l’intérieur

Certains troubles hormonaux sont indépendants de votre volonté. Cependant, il existe des problèmes contre lesquels vous pouvez lutter. Pour limiter le stress, de nombreuses solutions s’offrent par exemple à vous. Le yoga, le sport et la méditation comptent parmi les activités qui aident à gérer le stress.

Pour nettoyer votre peau de l’intérieur, une bonne hygiène de vie s’impose également. En particulier, faites attention à ce que vous mangez. Limitez les aliments transformés trop gras ou trop sucrés. Cet organe du corps a en effet la particularité de rejeter les déchets que vous accumulez. Moins il y en a, mieux il se portera.

Pensez aussi à boire suffisamment et à vous accorder assez de repos. Lorsque vous vous préoccupez de votre bien-être d’une manière générale, votre peau s’en retrouve automatiquement en meilleure santé. En combinant le nettoyage de votre peau en surface à une bonne hygiène de vie, l’acné sera moins apparente.

A découvrir :  Jambes lourdes : nos astuces au naturel

Y a-t-il des produits à éviter ?

Dans de nombreux cas, les problèmes sont provoqués par l’usage de produits cosmétiques. Par conséquent, choisissez avec soin les produits que vous appliquez sur la peau. Il faut notamment des produits non comédogènes et non acnéigènes. Avant d’appliquer un produit de beauté censé éliminer les boutons, pensez à consulter votre dermatologue.

En ce qui concerne les compléments alimentaires, certains d’entre eux peuvent être bénéfiques pour la peau. C’est le cas des compléments en vitamine A et E, les oméga 3 ou le zinc. Mais il existe aussi des compléments que vous devez éviter de consommer en excès. Une surconsommation de vitamine B6 ou B12 engendre habituellement de l’acné hormonale.

Avant d’utiliser ces compléments, l’avis d’un médecin est toujours recommandé. En effet, il est possible que ces compléments ne soient pas adaptés à votre corps. Ils peuvent aussi mal interagir avec d’autres compléments ou d’autres médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *