avantages du plogging

Plogging, pourquoi je m’y suis lancé ?

La préservation de l’environnement est un enjeu majeur qui impacte la planète et faire du sport est un besoin vital pour lutter contre l’obésité. Avec le plogging, il est désormais possible d’allier les deux en s’accordant une séance de running au cours de laquelle vous pouvez également ramasser des déchets. Je me suis récemment lancée dans cette nouvelle pratique et je vous livre ci-après tous ses avantages.

En quoi consiste le plogging ?

Le mot plogging est d’origine suédoise. C’est un terme qui associe « plocka upp » et jogging. Concrètement, le plogging consiste à pratiquer la course à pied tout en ramassant des déchets. C’est une tendance qui a vu le jour en 2016 en Suède. À l’origine, le plogging était une initiative citoyenne quelque peu insolite et qui a été lancée afin de sensibiliser la population à la préservation de l’environnement.

La pratique a rapidement fait des émules et elle a séduit bon nombre d’adeptes aussi bien en France qu’en Belgique, au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Québec. Des groupes rassemblant plusieurs coureurs s’adonnent d’ailleurs à cette discipline sur le territoire français. Certains clubs de course nature et de trails ont initié des sessions durant lesquelles les adhérents s’adonnent à des activités physiques combinant courses à pied et ramassage d’ordures sur les territoires non urbanisés.

Le but du plogging est de courir utile. Il incite à la pratique sportive écolo de manière à lutter intelligemment contre les pollutions sauvages.

Pour autant, le plogging peut s’inscrire dans votre routine sportive dans la mesure où il se pratique à la manière d’un jogging classique, à quelques différences près. Lorsque vous effectuez votre séance quotidienne de course à pied, il vous est sûrement déjà arrivé de repérer ici et là des déchets répandus par autrui. Quand vous pratiquez le plogging, votre objectif est de réaliser votre parcours habituel tout en ramassant ces déchets.

A découvrir :  Pourquoi faire du body pump ?

Le pratiquant de plogging s’arme de ses chaussures de course, mais aussi de gants et d’un sac poubelle. Durant les premiers kilomètres, il effectue son jogging habituel. Ensuite, sur les derniers kilomètres qui constituent son parcours, il commence le ramassage de tous les détritus qu’il peut trouver (bouteilles en plastique, canettes, papiers, etc.). Au lieu de jeter ces déchets, le pratiquant les ramène chez lui et fait le tri avant de les prendre en photo pour ensuite les publier sur les réseaux sociaux. Le fait de poster les déchets récoltés durant le plogging est une manière de sensibiliser les gens sur une plus grande échelle et de les inciter à se lancer également dans cette pratique pour préserver l’environnement de façon efficace.

Protéger la planète de façon positive et simple

Simple à pratiquer, le plogging a conduit à l’apparition d’évènements divers qui réunissent ses adeptes et au cours desquels cette discipline revêt un côté plus convivial. Les rassemblements sont organisés par des groupes divers et l’accès à ces derniers est entièrement libre. Vous avez par exemple le Paris Plogging Crew qui se donne pour mission de nettoyer Paris et ses rues au fil des plogging effectués par ses pratiquants. Un autre club de plogging, la RunEco Team est ouverte à ceux qui désirent se lancer dans cette discipline. Je précise que depuis sa création, ce club n’a cessé de prôner les bienfaits du plogging aussi bien pour la planète que pour les sportifs.

À ce jour, la RunEco Team est même devenue une association et elle dispose de sa propre application mobile. C’est dans cette dernière que les membres de la communauté peuvent découvrir les missions anti-déchet lancées par l’association. En y adhérant, vous bénéficierez d’un parcours de plogging à effectuer et il vous sera même possible de mesurer vos performances en course.

A découvrir :  Le sport : quels sont ses bienfaits pour votre corps ?

Je trouve d’ailleurs intéressant le concept lancé par RunEco Team. Vous êtes incité à ramasser des déchets tout en effectuant votre parcours et un compteur collectif mesure ensuite le poids total de tous les déchets collectés par les usagers de l’application. La simple présence de ce compteur peut servir d’élément motivateur aux adhérents qui seront toujours plus enclins à donner leur maximum pour le faire grimper.

L’application mise en place par RunEco Team a également des visées d’utilité publique dans la mesure où prochainement, il sera possible aux utilisateurs de noter la propreté des parcours qu’ils auront effectués. Cette notation servira éventuellement aux municipalités concernées afin que celles-ci optimisent le nombre des poubelles à mettre en place sur les trajets empruntés par les pratiquants du plogging.

Les avantages du plogging

Le fondateur de l’association française de plogging, Nicolas Lemonnier est aussi ostéopathe et il met en avant les nombreux bienfaits de la pratique du plogging pour les sportifs. Il s’avère que cette discipline vous permet de combiner différents exercices en une seule pratique. La base au plogging reste la course à pied, mais celle-ci est associée au ramassage de déchets.

Lorsque vous ramassez les détritus, vous devez plier vos jambes. Selon Lemonnier, cela va contribuer à renforcer les muscles de vos cuisses. En effet, vous allez effectuer des mouvements de flexion similaires à ceux d’une série de squats. Le plogging revêt des intérêts tout aussi profitables aux sportifs qui cherchent à améliorer leurs performances en raison de l’absence de limites imposées à ses pratiquants.

A découvrir :  Le volley-ball, ce sport collectif qui connaît un succès phénoménal en France

La souplesse de cette activité figure aussi parmi ses nombreux avantages. Que vous pratiquiez la marche sportive ou la course à pied, le plogging reste ouvert à tous. Aucune préparation physique spécifique ne vous est imposée. En ce sens, le plogging est quelque peu comparable au streak runnig, car, quel que soit votre niveau, vous pouvez le pratiquer sans souci. Il se présente également sous la forme d’un entrainement fractionné. Vous courez ou marchez sur une certaine distance avant de vous arrêter pour ramasser des déchets, puis vous reprenez la course, et ainsi de suite.

Les mouvements effectués tout au long de la pratique induisent à une dépense calorique bénéfique pour votre santé. Qui plus est, au plogging, vous devez porter un sac dans lequel mettre les détritus, ce qui participe à faire travailler les muscles de vos bras.

D’autre part, je trouve que c’est une activité intéressante qui vous permet progressivement d’adopter une routine sportive tout en étant écologique. Si vous débutez en sport par exemple, vous pouvez effectuer votre parcours sur des zones où les déchets sont plus nombreux. Les sportifs en quête de performance ont quant à eux, la possibilité de s’attaquer aux déchets plus gros, mais plus espacés de manière à intensifier leur pratique du plogging.

Comme dans n’importe quelle autre activité sportive, il convient néanmoins d’adopter les bonnes postures afin de ne pas se blesser. Quand vous êtes à l’approche d’un détritus, je vous conseille de ralentir votre course. Adoptez ensuite les mêmes postures que lorsque vous effectuez un squat au moment de ramasser le déchet. Une autre solution consiste à faire une fente en plaçant un pied devant l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *