Kettlebells Décathlon

J’ai testé les Kettlebells Décathlon : Mon avis et les exercices que j’ai faits

Le Kettlebell est une discipline sportive originaire de Russie. Elle est pratiquée à l’aide d’un instrument du même nom et permet de développer d’une manière efficace votre force. Décathlon vend notamment de nombreux modèles de Kettlebells et j’ai eu l’occasion d’en tester quelques-uns.

Les Kettlebells de Décathlon

Chez Décathlon, vous pouvez trouver des modèles de Kettlebells allant de 4 kg à plus de 20 kg. Pour ceux qui ne le savent pas, un Kettlebell est un poids de forme ronde avec une base plate. Il est muni d’une poignée qui lui donne une forme de bouilloire. Contrairement à un haltère, le centre de gravité du Kettlebell ne se situe pas au centre, mais à l’extérieur lorsque vous le tenez par la poignée. C’est ce qui lui permet de s’utiliser d’une manière plus variée.

Traditionnellement, le Kettlebell se pratique avec un poids débutant à 8 kg. À chaque montée en niveau, il faut augmenter ce poids par palier de 4 kg. Même si cela peut sembler n’être qu’un détail, les personnes qui souhaitent pratiquer le Kettlebell d’une manière sérieuse respectent ce point. Elles éviteront ainsi d’acheter les poids de 6 kg ou de 10 kg disponibles sur Décathlon.

Pour ma part, même si je ne compte pas m’entrainer d’une manière intensive, j’ai choisi des poids de 8, 12 et 16 kg, car ils me semblaient présenter une charge juste. Le Kettlebell de 8 kg se vend à 26 €, celui de 12 kg à 38 € et celui de 16 kg à 51 €.

J’ai opté pour les modèles recouverts de vinyle chez Décathlon afin de ne pas abimer mon plancher. Qu’il soit en plastique ou en fonte, un Kettlebell présente toujours les mêmes variétés de poids. La fonte a l’avantage d’être beaucoup plus durable tandis qu’avec le plastique, vous avez moins de chance d’abimer votre sol. De plus, les modèles en fonte sont généralement plus onéreux.

Bien qu’il y ait des modèles à l’allure plus fun, j’ai préféré les modèles au style plus sobre. Leur poignée est particulièrement large, mais les Kettlebell restent faciles à prendre en main. Si vous comptez vous servir régulièrement de ce type d’équipement, je pense que vous n’allez pas regretter leur qualité.

Quel est l’intérêt des Kettlebells ?

Les Kettlebells sont très souvent utilisés en fitness, au CrossFit et en haltérophilie. L’avantage du Kettlebell, c’est qu’il aide à se focaliser sur les exercices polyarticulaires permettant de muscler l’ensemble du corps. Grâce à sa forme particulière, il permet de faire des mouvements de balancier qui servent à améliorer vos capacités musculaires en même temps que votre système cardio-vasculaire.

Vous avez en plus le choix entre différents exercices à pratiquer. Il y a les exercices avec des mouvements rapides ou balistiques et les exercices avec des mouvements lents ou grinds. Avec les mouvements rapides, vous améliorez votre endurance tandis qu’avec les mouvements lents, vous gagnez progressivement en force. Parmi les exercices que vous pouvez pratiquer avec un Kettlebell, il y a par exemple le jeté, le pivot et l’arraché.

Il faut malgré tout signaler que les mouvements à réaliser avec les Kettlebells ne sont pas toujours très simples. Certains exercices peuvent être très techniques et risquent de décourager ceux ou celles qui n’ont encore que très peu de notions en musculation ou en fitness. Une mauvaise exécution peut entrainer des accidents, c’est pourquoi vous devez demander l’aide d’un professionnel lorsque vous débutez avec des Kettlebells.

Le Kettlebell swing

Afin de tester les Kettlebells, j’ai effectué quelques exercices en commençant avec le Kettlebell de 8 kg. L’un des exercices les plus simples et les plus courants avec le Kettlebell, c’est le swing. Vous n’aurez besoin que d’un seul Kettlebell, à tenir avec vos deux mains.

Pour pratiquer le swing, il faut placer ses jambes dans l’alignement de son bassin et légèrement écarté. Pliez légèrement les genoux et penchez-vous un peu en avant, le dos bien droit, en tenant le Kettlebell par son poignet. À partir de cette position, balancez le Kettlebell en poussant vos hanches à l’avant. Vous devez ensuite retrouver votre position initiale en ramenant le Kettlebell vers vous.

Lorsque vous lancez le Kettlebell à l’avant, veillez à ne pas l’envoyer trop haut. La force requise pour le mouvement de balancement doit par ailleurs principalement provenir de la partie inférieure de votre corps et non de vos bras.

Si vous avez des difficultés à faire balancer le Kettlebell, vous aurez peut-être besoin d’un poids plus léger. Certains recommandent par exemple aux femmes non entrainées de commencer avec un poids de 4 kg.

En revanche, si l’exercice vous parait simple, vous pouvez le corser en ne vous servant que d’un seul bras. Le Kettlebel swing exécuté correctement permet normalement de solliciter les fessiers et les ischio-jambiers. Pour la partie supérieure du corps, ce sont les épaules et le dos qui travaillent le plus. Durant cet exercice, je n’ai pas rencontré de difficulté particulière puisque le Kettlebell se tenait correctement dans mes mains.

Le squat gobelet

Le squat est un exercice qui est particulièrement efficace pour muscler vos membres inférieurs. Lorsqu’il est effectué avec une barre, il permet de solliciter plus intensément vos muscles. Cependant, le squat gobelet avec un Kettlebell peut être tout aussi efficace. Grâce au Kettlebell, je trouve d’ailleurs qu’il est plus facile de maintenir l’équilibre du haut du corps.

Pour pratiquer cet exercice, vous devez d’abord prendre la même posture initiale que lors d’un squat. Tenez-vous droit et écartez vos jambes d’une distance supérieure à la largeur de votre bassin tout en veillant à garder une position stable. Tenez le Kettlebell devant vous avec vos coudes serrés au corps. Pliez ensuite vos genoux jusqu’à former un angle de 90 degrés avant de remonter lentement en vous aidant de vos talons.

Durant l’exercice, le dos doit rester droit et le bassin doit être en arrière, car les genoux ne doivent pas se plier trop en avant. En effectuant le squat gobelet d’une manière plus lente, vous pouvez augmenter la tension appliquée à vos jambes. Avec cet exercice, vous allez faire travailler vos fessiers, vos quadriceps et votre dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.