régime hyperprotéiné et musculation

Régime et musculation : les avantages et les inconvénients du régime hyper protéiné

La nutrition est la base d’un entraînement productif. Pour autant, les informations disséminées un peu partout sur le Net sont parfois divergentes. Si certains conseillent de limiter la consommation de protéines au profit des glucides, d’autres suggèrent de les privilégier. Suivre un régime hyper protéiné est-il vraiment synonyme de progression en musculation ou non ? Pour connaître la réponse, découvrez dans cet article les avantages et les inconvénients de cette diète.

En quoi consiste un régime hyper protéiné ?

Comme n’importe quelle autre pratique, l’univers de la musculation est en proie à de nombreuses idées reçues, parfois exagérées ou injustifiées. Il est vrai qu’une alimentation adaptée est indispensable si vous souhaitez développer efficacement vos muscles et perdre en masse grasse. Pour autant, une perte de poids n’est pas toujours synonyme de régime restrictif, tout comme le gain de volume musculaire n’implique pas forcément de suivre un régime hyper protéiné.

Les néophytes ont souvent tendance à croire que la musculation nécessite de suivre un régime exclusivement à base de protéines. En réalité, votre corps a besoin de différents nutriments essentiels pour rester en forme. Dans le cadre d’un régime hyper protéiné, vous aurez logiquement à vous conformer à un régime riche en protéines principalement d’origines animales (viande, poisson, œufs, etc.). En parallèle, vous devez bénéficier d’un apport suffisant en légumes, bien que les fruits, féculents et légumineuses soient restreints ou même exclus.

Parmi les types de régimes hyper protéinés qui existent, vous avez par exemple le régime Dukan qui se divise en 3 phases : phase d’attaque, phase de croisière et phase de consolidation. Vous avez aussi le régime paléo qui implique la consommation de sources de protéines animales et qui autorise les aliments tels que les fruits, les légumes, etc. En revanche, si vous suivez cette diète, votre alimentation ne devra pas inclure les céréales, les produits laitiers, les aliments transformés, l’alcool, etc.

A découvrir :  Rééquilibrage alimentaire : comment je m’y suis prise ?

L’objectif d’un régime hyper protéiné en musculation, c’est avant tout de perdre du poids rapidement sans générer une fonte musculaire. Le principe de cette diète se base sur l’hypothèse selon laquelle une réduction drastique des glucides favoriserait la transformation des stocks de masses grasses en énergie. Apparemment, ce processus accélèrerait la perte de poids. L’apport conséquent en protéines devrait, quant à lui, préserver le volume musculaire tout en provoquant davantage une perte de poids.

En effet, l’assimilation des protéines par l’organisme nécessite une dépense énergétique plus élevée comparée à l’assimilation des lipides et des glucides. Cela se traduit par un brûlage de calories plus important et une élimination rapide des graisses, d’où la perte de poids.

Et enfin, le régime hyper protéiné suppose que les protéines seraient plus rassasiantes que les autres macronutriments cités précédemment.

L’efficacité du régime hyper protéiné en musculation

Avant tout, sachez que perdre du poids en limitant vos apports en glucides est très surfait. Il est possible que votre organisme puise dans vos réserves de graisse pour se constituer l’énergie dont il a besoin si les glucides venaient à manquer. En revanche, ce processus ne sera que de courte durée. D’ailleurs, seul votre bilan énergétique permettra de déterminer votre perte ou non de poids.

Ce bilan se calcule simplement par la soustraction de vos apports énergétique avec vos dépenses énergétiques. À partir du moment où le régime exclusivement à base de protéines entraîne un déficit calorique, la perte de poids est effective. A contrario, si en dépit du régime hyper protéiné, vous êtes en surplus calorique, le gain de poids sera inévitable.

A découvrir :  Le jeûne : Bienfaits, risques et quid de l'intermittent ?

D’autre part, il faut savoir que rares sont les personnes qui se rassasient facilement avec uniquement des protéines. Ces macronutriments ne sont pas rassasiants du fait qu’ils ne sont pas liés à la satiété. En réalité, seuls les aliments le sont. Précisons également que le caractère rassasiant d’un aliment est déterminé par le niveau de satiété qu’il procure et par son volume alimentaire comparé à sa densité calorique.

Par exemple, les fibres issues de certaines sources de glucides ralentissent la digestion et vous permettent de rester rassasié plus longtemps, tout comme les lipides. De la même manière, bien qu’il s’agisse de féculents, les pommes de terre rassasient plus que les œufs.

En outre, l’hypothèse qui suggère que les protéines sont plus rassasiantes que les glucides et les lipides est fausse.

En revanche, il est vrai qu’une quantité de protéines plus élevée augmente le métabolisme. Pour digérer ces macronutriments, votre organisme aura besoin de plus d’énergie et donc, il brûlera plus de calories. Dans le cadre d’une pratique sportive, les muscles pourront également se nourrir des protéines apportées via le régime, ce qui sera favorable à la récupération et à la régénération musculaire.

Les inconvénients et dangers de ce régime

L’idée qui avance le fait qu’un régime hypercalorique aide à perdre du poids par le biais de l’effet diurétique est assez plausible. Avec une quantité importante de protéines dans le corps, votre organisme sera effectivement plus enclin à créer de l’urée. Pour autant, c’est la perte hydrique qui sera plus conséquente et non la perte de masse grasse. Concrètement, les pertes de poids rapides constatées au début du régime hypercalorique correspondront surtout à une perte d’eau.

A découvrir :  Comment je peux éviter les grignotages ?

Cette diète implique aussi une forte restriction glucidique. Avec un faible apport en glucide, le taux de glucose transporté dans votre sang et qui est transformé en glycogène diminue. Tout en sachant qu’afin d’être stocké en glycogène dans vos tissus musculaires et hépatiques, le glucose doit contenir 4 g d’eau. Chez un sportif, la quantité de glycogène dans l’ensemble du corps équivaut à environ 500 g. Cela signifie qu’en tout et pour tout, les kilos que vous aurez éliminés durant les premiers jours de votre régime hyper protéiné ne sont en fait que de l’eau.

Sur le long terme, les restrictions glucidiques imposées par ce régime peuvent engendrer de graves carences en fibres ou en vitamines. Des troubles digestifs sont également à craindre. Comme l’apport en lipide sera aussi très restreint, cela risque de provoquer une baisse générale de vos taux hormonaux. Une augmentation des risques de maladies cardiovasculaires et d’hypertension est même à craindre.

Le fait est que les carences générées par le régime hyper protéiné conduiront à un affaiblissement de votre corps. Au repos, il dépensera de moins en moins d’énergie, ce qui entrave la perte de poids. Sans parler des dangers que cela peut avoir sur votre santé de manière générale (une insuffisance rénale par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *