sport pour sa santé mentale

Pourquoi s’essayer au sport pour sa santé mentale ?

Les bienfaits du sport sont aussi bien d’ordre physique que mental. De nombreuses études mettent en avant les vertus d’une pratique sportive régulière pour soulager différents troubles psychiques tels que le stress, l’anxiété ou encore la dépression. Faire des exercices de façon régulière participe même à l’optimisation de vos fonctions cognitives. Découvrez tout cela dans cet article.

La corrélation entre sport et niveau d’énergie

Se dépenser physiquement contribue au renforcement de votre niveau d’énergie de manière générale. Plus vous prenez l’habitude de vous entraîner, plus votre corps s’adapte. Vous deviendrez alors plus dynamique et vous serez moins fatigué après une journée bien remplie.

Une étude effectuée au sein du département de kinésiologie de l’Université de Géorgie a justement mis en évidence l’impact d’une pratique sportive régulière sur le niveau d’énergie. Au bout de seulement six semaines, les participants à l’étude ont amélioré leur niveau d’énergie globale. Faire régulièrement du sport les a également aidés à réduire les symptômes de fatigue dont ils étaient sujets.

Des études scientifiques ont établi les liens prépondérants qui subsistent entre la pratique d’une activité physique, le niveau d’énergie et l’humeur. Effectuer régulièrement des exercices (même infimes) est toujours préférable à une vie sédentaire. Quoi qu’il en soit, les résultats d’une étude parus dans l’International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity mettent en avant une comparaison intéressante quant au niveau et la fréquence d’activité effectuée et ses impacts sur l’humeur et l’énergie. Il a été prouvé qu’un individu qui marche 5 minutes toutes les heures avec une intensité modérée obtient de meilleurs résultats quant à son humeur et son niveau d’énergie comparé à un autre qui effectue 30 minutes de marche à intensité modérée chaque matin. Avec un degré d’énergie plus optimal, le premier cas démontre également une diminution notable de ses fringales en soirée.

A découvrir :  Nos conseils pour éviter les courbatures après le sport

L’amélioration des fonctions cognitives

Au fil des années, la vieillesse s’installe, le corps fonctionne moins bien et les fonctions cognitives déclinent. Il est néanmoins possible de préserver ces dernières même à un âge avancé. Faire régulièrement des exercices participe justement au maintien de la santé de votre cerveau.

La fonction cognitive est directement affectée par toutes les activités physiques que vous pratiquez. Suivant le type d’exercice effectué, son impact sur le cerveau et la fonction cognitive diffère. C’est d’ailleurs ce qu’a prouvé l’étude parue dans le BMC Geriatrics. Cette recherche s’est penchée sur la corrélation entre la fonction cognitive d’une personne d’un certain âge et sa pratique sportive.

Deux types d’activités ont été mis en avant : les exercices à compétences fermées et ceux à compétences ouvertes. Ces derniers englobent tout type de sport dans lequel le pratiquant est constamment confronté à des imprévus (escrime, basket-ball, tennis, etc.). Les activités à compétences fermées regroupent quant à elles, les pratiques dans lesquelles le sportif évolue dans un environnement auto dirigé et contrôlé (yoga, natation, course à pied, etc.).

À l’issue de cette étude, il a été démontré que, quel que soit le type d’exercice pratiqué (à compétences ouvertes ou fermées), les participants qui se sont montrés actifs ont révélé des performances nettement supérieures à ceux qui sont restés inactifs.

Les individus ayant effectué des exercices à compétences fermées ont fait preuve d’une excellente capacité visio spatiale ainsi qu’une bonne attention sélective. Les activités à compétences ouvertes ont quant à elles, induit à une meilleure inhibition et souplesse cognitive.

A découvrir :  Quels poids d’haltères choisir pour une femme ?

Ces résultats démontrent aussi que varier les activités physiques en plus de les pratiquer régulièrement impacte positivement vos fonctions cognitives.

Une meilleure qualité de sommeil

Lorsque vous faites du sport, votre corps brûle logiquement des calories, ce qui induit à une sensation de fatigue et favorise l’effet d’endormissement. L’activité physique est d’ailleurs perçue comme un remède naturel et efficace pour retrouver rapidement un sommeil réparateur. Le Dr Charlene Gamaldo qui est directrice du centre Johns Hopkins spécialisé dans les recherches sur le sommeil affirme l’existence de preuves solides sur la corrélation entre la qualité du sommeil et la pratique sportive.

Les études en question démontrent que faire régulièrement des exercices impacte positivement le sommeil à ondes lentes. Avec une amélioration du sommeil lent, le cerveau est en mesure de mieux récupérer. Il devient également plus prompt à stocker les images de la journée qui s’est déroulée.

Même si faire de l’exercice agit favorablement sur la qualité de votre sommeil, je vous conseille de vous entraîner à des moments appropriés. Vous n’avez pas nécessairement besoin de vous lever à l’aube, si c’est durant l’après-midi que vous vous sentez plus à l’aise pour faire vos exercices. En revanche, pensez à toujours écouter votre corps et ajustez l’intensité de votre pratique en fonction de votre rythme. Il est également recommandé de s’accorder un temps suffisant après chaque entrainement pour permettre à son corps de récupérer et de se détendre. Si jamais vous êtes trop fatigué, vous risquez d’avoir du mal à trouver le sommeil. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est déconseillé de faire des exercices physiques juste avant de se coucher.

Combattre le stress et l’anxiété

Le stress est une réaction naturelle qui détermine la manière dont l’organisme humain réagit face à une situation qu’il considère comme étant menaçante. Au fur et à mesure que vous vous retrouvez confronté à ce type de situation, votre corps commence à s’adapter. C’est ce qui vous permet, par exemple, de réussir à mieux gérer votre stress. Quoi qu’il en soit, il arrive que dans certains cas, vous soyez dépassé par les évènements. S’ensuivent alors des réactions malsaines telles que les fringales, la perte de sommeil, etc.

A découvrir :  Avoir de la motivation sans aller à la salle de sport : comment faire ?

Lorsque vous êtes en proie au stress, une manière simple d’y remédier est de faire des exercices physiques. Il a été démontré que le sport contribue à l’amélioration de votre humeur et aide votre corps à mieux réagir face à certaines situations.

Il s’avère aussi que durant l’exercice physique, votre corps est soumis à un bon stress. C’est ce qui lui vous permet d’être mieux préparé aux situations stressantes futures. Plus vous pratiquez un sport, plus vous habituez votre corps au stress. L’American Psychological Association affirme d’ailleurs que près de 62 % des adultes qui pratiquent régulièrement la marche ou une activité physique quelconque réussissent à mieux gérer leur stress au quotidien.

La dépression est également un trouble psychologique qui peut être soulagé, voir même être enrayé par le sport. Cela est dû au fait que la pratique sportive favorise la production de l’endorphine. Or, cette hormone est connue pour générer des sensations de bien-être. Des études montrent que 15 minutes de sport suffisent au cerveau pour synthétiser l’endorphine. Lorsque cette dernière est présente en quantité suffisante dans le sang, elle baisse naturellement votre anxiété et augmente la sensation de bien-être. Toujours suivant les études réalisées sur le sport et l’anxiété, il s’avère qu’un exercice physique régulier diminue de 20 % les symptômes liés à l’anxiété.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *